MES LECTURES PRÉFÉRÉES DE 2018

 

Est-ce qu’il est trop tard pour faire un récapitulatif de mes lectures favorites de 2018? Je ne pense pas. Pour être honnête, cet article était planifié pour il y a quelques semaines, mais la vie étant ce qu’elle est, et mes skills organisationnels n’étant pas tout à fait on point, je me suis réveillée ce matin en réalisant que plus de la moitié de janvier avait passé et que j’étais en retard sur ma planification pour le blogue.

Le bon côté, c’est que j’ai eu le temps de me poser, d’introspecter, de réfléchir à ce que je voulais vraiment pour 2019, et même, d’éliminer quelques projets superflus.

Voici donc certaines de mes lectures favorites de 2018. J’ai lu plus de 150 livres cette année, et ces titres sont ceux qui m’ont marqués. Certaines vous seront peut-être familière, car j’en avais parlé sur le blogue, mais je n’avais pas eu la chance de parler d’un bon lot d’entres elles.

 

ROMANS

FEEL GOOD

oubliés.JPG

Les oubliés du dimanche, de Valérie Perrin

En 2017, Tu comprendras quand tu seras grande, de Virginie Grimaldi, avait été un de mes romans favoris. Après avoir lu quelque part que l’auteure avait été inspiré par le roman Les oubliés du dimanche, de Valérie Perrin, je n’avais pas d’autres choix que d’ajouter ce dernier sur ma pile à lire. Ce n’est que dans les dernières semaines que j’ai finalement lu ce titre, et je n’ai pas été déçue. L’action se déroule dans une maison de retraite, et s’y entrelace les récits de Justine et d’Hélène, que deux générations séparent.

Entre le passé et le présent se déploient de magnifiques histoires d’amour et une saga familiale des plus captivantes. Un roman qu’il est difficile de lâcher.

stony.JPG

Stony Bay Beach, tome 1 et 2, de Huntley Fitzpatrick

Ce que j’en ai dit :

« À priori, Stony Bay Beach met en scène une histoire d’amour presque banale, un amour d’été entre deux adolescents qui viennent de deux mondes complètement différents bien qu’ils soient voisins.

On assiste donc aux balbutiements du premier amour, à toute l’intensité émotionnelle qu’entraîne cette étape. Difficile d’en dire beaucoup plus sur l’histoire sans en dire trop, mais sachez une chose : ce roman m’a fait traverser toute une gamme d’émotions, que l’auteure transmet avec brio.

Il y a quelque chose de doux, de nostalgique dans la plume d’Huntley Fitzpatrick. L’auteure capture parfaitement l’esprit des villes côtières : j’en sentais presque l’air salé et les effluves marins. Difficile de croire qu’il s’agisse d’un premier roman vu l’habileté avec laquelle elle maîtrise l’art de raconter les histoires. »

 

Eleanor Oliphant va très bien, Gail Honeyman

Quel livre addictif! Je ne m’attendais à rien en particulier en ouvrant ce livre, bien que j’avais lu plusieurs critiques élogieuses à son sujet. Pourtant, il ne m’a fallu que quelques pages pour être complètement sous le charme d’Eleanor, le personnage principal. Cette jeune femme, qui n’est pas neuro-typique, nous fait voir le monde à travers ses yeux, et le résultat est incroyablement bouleversant. J’ai traversé une gamme d’émotions en lisant ce livre, qui est probablement mon favori de toute l’année.


Retrouvons-nous, Marie-Michèle Ricard

Dans la vie, je lis des manuscrits pour certaines maisons d’éditions. Lorsque j’ai lu ce roman, ma critique était élogieuse et définitive : le manuscrit devait être publié.

Entre-temps, l’auteure a décidé de s’auto-publier. Quand j’ai vu que son projet avait abouti, je lui ai confié que j’avais lu la première version, et que j’avais adoré.

Elle m’a généreusement fait parvenir une copie de la version retravaillée, et wow! Quel excellent roman! Je prédis beaucoup de succès à cette auteure (qui planche d’ailleurs sur un tome deux!).

À travers trois personnages féminins, elle aborde avec beaucoup de sensibilité des thèmes comme l’amour, l’amitié, et le fait de devenir un adulte (ainsi que les crises identitaires qui peuvent en découler).

Une auteure à suivre!



THRILLER

ils étaient deux.JPG

Ils étaient deux, d’Éric Chassé

Ce que j’en ai dit :

« Souvent les suspenses nous contraignent, à un moment ou un autre, à accepter quelques détails nébuleux, ou une réaction discutable de l'un ou l'autre des personnages, pour le bien de l'histoire.

Dans Ils étaient deux, je n'ai pas eu cette impression. Au contraire, l'histoire était tellement bien ficelée, chaque intrigue tellement bien rodée qu'en temps que lectrice, je me sentais impuissante pour les personnages, qui empruntaient chacun à leur façon un chemin sombre.

La quatrième de couverture annonce que les personnages sont presque trop réels pour être fictifs, et cela n'est ni une exagération, ni un coup de marketing. C'est exactement ce que j'ai ressenti. À plusieurs reprises, j'oubliais que j'étais en train de lire en roman, j'avais l'impression de lire un fait réel, une tragédie humaine comme on en croise chaque jour dans les pages des journaux.

La grande qualité de l'écriture d'Éric Chassé provient de sa capacité à rendre humain chacun de ses personnages. Si bien que je ne savais plus si j'aimais ou je détestais un personnage, parce que chacun d'eux provoquait chez moi à la fois une empathie en raison de leur parcours et une antipathie en raison de leurs actions. »

Le manuscrit inachevé / Sharko / Rêver, de Franck Thilliez

Je ne comprends pas comment j’ai pu passé tant d’années sans lire Franck Thilliez. Cette découverte a marqué mon année 2018 au fer rouge : l’auteur m’a non seulement redonné goût en la lecture de thrillers, mais il a aussi mis la barre très haute pour toutes mes lectures du genre. J’ai lu plusieurs de ses titres dans les derniers mois, et il m’en reste plusieurs à lire, à mon grand bonheur. Je projette d’ailleurs en lire un bon nombre dans les mois qui suivront. Voici un extrait de mes propos sur l’auteur :

« Franck Thilliez est, pour moi, rien de moins que le maître du suspense.

Je suis toujours impressionnée par la complexité de sa trame narrative, qui est d’une qualité exceptionnelle. Aucun loose end, aucune frustration en raison événements un peu tiré par les cheveux, tout est toujours parfait avec Thilliez. Bien que certains passages soient crus, voire gore par moment, celui-ci sait maintenir le précieux équilibre entre le suspense psychologique et le côté plus graphique. »

FANTASTIQUE

braise.JPG

Une braise sous la cendre, tome 1 et 2

Ce que j’en ai dit :

« Il n’est pas rare que les best-sellers me laissent plus ou moins de glace, à vrai dire, j’en suis venue à me méfier des livres trop acclamés par la critique. Pas que je n’y trouve pas un bon divertissement, mais seulement, les attentes créées par tous ces éloges sont rarement comblées.

C’est donc en tâchant de ne pas me créer d’attentes que j’ai débuté la lecture d’Une braise sous la cendre, le roman de Sabaa Tahir. 

J’ai achevé ma lecture en un weekend, et honnêtement, j’étais incapable de piger un autre livre à lire. Je suis sans mot. Ce roman était tellement, tellement bon. Sans contredit un des meilleurs livres fantastiques que j’ai lus à ce jour. »

 

ROMANCE

The gravity of us, Brittainy C. Cherry

Ce que j’en ai dit :

« J’ai toujours un malaise avec cette idée qu’il existe des sous-genres en littérature, et je sais que la New Romance se confronte à ce type de préjugés. Pourtant, dès le premier chapitre, l’auteure prouve qu’elle n’a rien à envier à personne. Elle décrit avec justesse les sentiments des personnages, et, en ouvrant le roman sur une parcelle plutôt sombre de la vie de Lucy, nous fait vivre toutes sortes d'émotions, aussi.

Ce n’est pas peu dire : j’avais les larmes aux yeux au premier chapitre. (Il va sans dire que cette entrée en la matière m’a complètement prise de court. Je ne m’attendais pas du tout à ça.)

Du coup, je ne peux que conseiller aux lecteurs et aux lectrices, qui comme moi, ont peut-être eu des préjugés sur le genre, craignant ne trouver qu’un amas de scènes plus langoureuses et mièvres les unes que les autres, de tenter le coup avec ce livre. »

Trois autres livres de la même série sont disponibles, mettant en scène des personnages différents.

Amertume, Sabrina Bowen

En 2018, j’ai découvert le genre littéraire New Romance, dont j’ai lu pas mal de titre. L’année s’est terminé sur cet excellent titre, qui se bataille mon coup de coeur de l’année pour ce type de romans avec The gravity of us.

Évidemment, la formule est relativement similaire dans tous les romans du genre : les deux personnages principaux finiront inévitablement ensemble, mais traversent avant cela une série d’épreuves qui met le duo à rude épreuve. Il semble que ce soit une recette gagnante, car même si je suis la première surprise, je me suis trouver une fois de plus à tourner frénétiquement les pages pour confirmer que les deux protagonistes finiraient ensemble.

Il faut dire que l’auteur place son action dans un lieu idyllique (une ferme du Vermont), et que ses personnages sont forts bien construits. En toute transparence, le personnage de Griffin, tel que représenté sur la couverture, a sans doute contribué à mon intérêt pour la série.

Deux autres tomes seront disponibles sous peu, mettant en scène des personnages qui étaient secondaires dans cet opus.

Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire, Joanna Bolouri

 J’ai lu ce livre pendant les fêtes, dans le cadre de mon Cold Winter Challenge. J’ai toujours eu un faible pour les histoires se déroulant pendant la période des fêtes, mais ici, ce sont vraiment les personnages qui m’ont fait craquer.

Cette histoire d’amour, somme toute assez prévisible, comporte tous les éléments nécessaires pour qu’on passe un très bon moment de lecture. Les protagonistes, Emily et Evan, sont hilarants, et attachants, et les péripéties qu’ils traversent avant d’enfin se tomber dans les bras ne sont pas sans rappeler les aventures de Bridget Jones. C’est un roman qu’il fait bon lire bien emmitouflée, un thé à la main, et une assiette de cookies à proximité.

Ce roman léger et divertissant m’a fait découvrir Joanna Belouri, dont j’ai bien l’intention de lire les autres titres.

JEUNESSE

Le Boulevard et Au Carrefour, de Jean-François Sénéchal

C’est sans surprise que cette duologie a été nominée pour le Prix des libraires. Ces livres touchants sur la déficience intellectuelle ont vraiment marqués mon année de lecture. Le personnage de Chris est tellement attachant, avec sa candeur et sa sensibilité, j’aurais aimé le suivre sur plusieurs autres romans.

Avec incroyablement de talent, l’auteur aborde l’amour, l’abandon, l’amitié et le courage.

fanny.JPG

Fanny Cloutier, tome 1 et 2, de Stéphanie Lapointe

Ce que j’en ai dit :

« Dans un langage vivant, poétique, Stéphanie Lapointe signe un texte empreint d’une grande sensibilité. Bien que l’ensemble soit plutôt ludique, le récit est intelligent et réfléchi. Abordant des sujets comme l’intimidation, le deuil, l’ouverture d’esprit, et faisant souvent appel à l’empathie du lecteur, il est certain que Fanny Cloutier ou l’année où j’ai failli rater mon adolescence ne laissera personne indifférent, pas même les lecteurs qui ont depuis longtemps quitté la tranche d’âge du public cible pour ce roman.

Une série qui marquera certainement la littérature jeunesse, tant par son contenu que son contenant : chapeau bas à Stéphanie Lapointe, Marianne Ferrer, et toute l’équipe de chez Les Malins! »

 

Aurélie Laflamme, d’India Desjardins

Mon doux que j’aime la justesse des mots d’India Desjardins, qui retranscrit avec tellement d’exactitude les émotions qui m’ont habité à l’adolescence et dans ma vie de jeune adulte.

Je ne peux pas croire que je n’avais jamais lu la série, qui m’a maintenu éveillée quelques soirées consécutives (j’ai lu la série complète en moins d’une semaine).

Une série que j’ai bien l’intention de relire lorsque je serai un peu nostalgique des années au secondaire et des émotions en montagne russe!

MIEUX-ÊTRE

Le livre qui fait du bien, Spa Eastman

Ce que j’en ai dit :

« Tel qu’annoncé dans le titre, ce livre fait du bien. Près de trente collaborateurs, dont le Docteur Béliveau et l’expert en aromathérapie Mikaël Zayat, signent des textes sous les thématiques suivantes : Respirer en profondeur, Bouger dans le bonheur, Boire et manger en couleurs, Prendre soin de soi en douceur et Devenir créateur. On retrouve aussi une alléchante section « Recettes ».

J’ai adoré cette pluralité de points de vue sur le mieux-être, et sur quelles actions ajoutées à notre quotidien pour gagner en vitalité et en bien-être. Bien qu’accessible aux néophytes – j’étais moi-même débutante ou complètement étrangère à certaines techniques – Le livre qui fait du bien va au-delà des informations superficielles qui inspirent momentanément, sans nous en apprendre. C’est un ouvrage enrichissant, qui s’appuie sur la force d’une équipe multidisciplinaire et d’une bibliographie bien étoffée. »

yoga kunda.JPG

Yoga Kundalini, Guru Jugat

Ce que j’en ai dit :

« Ce livre est l’un de mes favoris sur le yoga, voire sur le mieux-être. Il est à la fois accessible, à la fois suffisamment approfondi pour que tant les débutants que les yogis plus expérimentés y trouvent leur compte. Cet ouvrage m’inspire à laisser une plus grande place au yoga kundalini dans ma vie. Ce n’est pas la discipline dans laquelle j’ai été formé, mais je trouve beaucoup de réconfort dans les différents rituels qui sont proposés. À savoir que le yoga kundalini est des plus accessibles. Ici, pas de postures qui demandent de se plier façon bretzel. L’attention est portée sur le souffle, l’énergie, la méditation.

Le livre est franchement bien fait. Visant particulièrement les femmes, il se divise en plusieurs chapitres, chacun détaillant des méditations, des asanas, des rituels sur des sujets spécifiques. S’y entrelacent plusieurs textes sur différents enjeux actuels. »

fleurs.JPG

À fleur de peau

Ce que j’en ai dit :

« Pour moi qui suis fascinée par le domaine du mieux-vivre et du yoga, ce roman était délectable. À travers les pages, on découvre non seulement des pensées inspirantes, mais aussi différentes techniques pouvant contribuer à un bien-être global. Entre l’aromathérapie, les techniques de massage comme le Chi Nei Tsang, et les différentes réflexions que les propos de Marc ont amorcées chez moi, j’ai beaucoup appris au cours de ma lecture de ce livre.

Je le recommande vivement à ceux et celles qui aiment les romans initiatiques et qui sont à la recherche d’un ouvrage leur permettant de poursuivre leur quête du bonheur bien outillé. »

 

GUIDES PRATIQUES

L’art de réussir toutes ses photos avec son téléphone cellulaire, Alexandre Champagne

Est-ce qu’Alexandre Champagne a besoin de présentations? J’avais vraiment hâte de découvrir son livre, puisque je prends toutes mes photos à l’aide de mon cellulaire. Bien que je ne sois vraiment pas experte, j’ai un mini background en photographie, de l’époque du CÉGEP en arts et lettres.

Avec beaucoup d’humour, Alexandre Champagne partage son savoir et réussi à la fois à éduquer les plus néophytes d’entre nous, à la fois à donner quelques conseils bien avisés à ceux qui ont davantage d’expérience sous la cravate.

Un guide pratique auquel je me réfère de temps à autre, et dont je tire toujours de bons conseils.

Vivre simplement, d’Elisabeth Simard

Évidemment, il m'était impossible de faire un top de mes lectures sans mentionner Vivre simplement, d’Elisabeth Simard. J’ai énormément parlé de ce livre cette année, donc c’est sans surprise qu’il se retrouve dans cette liste. Voici un des (nombreux) commentaires que j’ai fait au sujet de ce livre :

« Au fil de ma lecture, j’avais tantôt l’impression que j’aurais pu écrire certains passages, tantôt l’impression que l’auteure mettait des mots sur un appel que je ne savais pas nommer. À mi-chemin dans le livre, j’ai dit à mon amoureux qu’il devrait absolument le lire : ce bouquin, c’était un livre ouvert sur mes aspirations et sur les réflexions qui orientaient mes décisions vers une vie plus simple, vers le slow-living. Parce que c’est ça, aussi, le minimalisme. »

chou.JPG

Ménager la chèvre et manger le chou : Découvrez comment l’alimentation végétale peut transformer votre santé, Hélène Baribeau et Marjolaine Mercier

Ce livre était une suggestion de ma psychologue, à qui je disais chercher un livre sur l’alimentation intuitive, et qui me savait végétalienne. Je n’ai pas encore testé les recettes incluses à la fin de cet ouvrage, mais la documentation qui les précède est vraiment étoffée et intéressante.

Tout ceux qui s’intéresse un tant soit peu à l’alimentation végétal devrait lire ce guide, qui à la fois détaillent les bienfaits de ce mode de vie, et explique comment l’adopter d’une façon optimale, en répondant à toutes les interrogations qui peuvent survenir lorsque l’on décide de faire cette transition.

Un ouvrage vraiment intéressant auquel je reviens assez fréquemment!

 

J’ai reçu certains de ces titres gracieusement de la part de différentes maisons d’éditions. Je les remercie pour les belles découvertes!


Les livres mentionnés dans cet article :

 
Valerie Bourdeau